Sciage de poutres et solives sur commande (débit sur liste)

0,00 TTC

Bois “frais de scie”, non sec, taux d’humidité compris entre 60 et 65 %.
Disponible uniquement en chêne ou châtaignier.

Deux qualités : bois 3ème choix ou qualité charpente.

Possibilité de choisir avec ou sans flache ( présence ou non d’écorce et d’aubier par endroit )

Les poutres et solives frais de scie doivent être comprises dans ces dimensions :
Section min : 50mm x 50 mm
Section max : 250 mm x 300 mm
Longueur min : 2 m
Longueur max : 4 m

Pour commander un débit sur liste ou connaitre les prix et les délais de fabrication, merci de nous contacter.
Effacer
UGS : ND Catégorie : Étiquettes : ,
Ces produits sciés à la demande sont "frais de sciage". Cela signifie que le bois n’a pas été séché et son taux d’humidité peut donc atteindre 60 à 65 %.

Selon les techniques utilisées pour la mise en en œuvre ainsi que l'utilisation que vous souhaitez en faire il peut être par la suite nécessaire de le faire ressuyer (séchage à l'air libre) avant de le mettre en œuvre.

Le temps de séchage dépend alors de l’épaisseur de chaque pièce, durant ce temps de séchage le bois peut évoluer dimensionnellement et se cintrer ou fendre par endroit.
Le retrait du bois au séchage n'est pas identique selon les différentes directions du bois : longitudinale (axe de l'arbre), radiale (de la moelle vers l'écorce), et tangentielle (tangente à l'écorce). Le retrait longitudinal est très faible par rapport aux deux autres (de l'ordre de grandeur de dix fois moindre, cette valeur variant en fonction des espèces).

Il y a des mythes qui ont la vie dure ; construire en bois sec en est un tenace qui devient aujourd’hui réalité, puisqu’il encourage l’hyper mécanisation du métier, la standardisation et facilite la pose d’éléments préfabriqués et kits en tout genres. Pourtant depuis la nuit des temps la charpente se travail surtout en « bois vert » ou « ressuyé ». L’évolution même de la charpenterie en Europe aux cours des siècles, s’est faite sur l’utilisation du bois vert.
Si la solidité des charpentes anciennes est indéniable, elles utilisaient toutes les capacités d’un système ou d’un matériau, tant sa souplesse que sa rigidité.
C’est alors un système constructif complexe qui est utilisé, ou chaque liaison, chaque élément constitutif répond a des contraintes structurelles tout en anticipant la vie du matériau sur le long terme. Ainsi la mise en œuvre laisse respirer le bois en évitant son pourrissement (cas fixation dans la maçonnerie) les fléchissements sur le long terme sont limités par des pièces de renfort, le système prends en compte les déformations du bois futur et soit les contraints soit les exploites comme des qualités.

Il est donc parfaitement possible de nos jour de bâtir en "bois vert" ou "ressuyé" mais cela nécessite une mise en œuvre étudiée pour, qui favorise une bonne circulation de l'air autour des pièces de bois, et anticipe les différentes déformations.

Caractéristiques

Poids 100 kg
Essence de bois

Chêne, Châtaignier

Provenance

départements de l'Isère, de Savoie et de l'Ain

Qualité

bois 3ème choix, qualité charpente

Séchage

Bois "frais de scie", taux d'humidité compris entre 60 et 65 %.

Finition

Brut de sciage